Motion «Un plan de mobilité scolaire pour le bien-être et la sécurité de tout un village et ses hameaux»

Motion déposée le 18 juin 2021 par Martine Sculati-Cottet.

TEXTE

Depuis plusieurs années, la circulation dans le bas du village et la sécurité des enfants sur le chemin de l’école font l’objet d’interventions régulières au Conseil Communal.

Je vous en rappelle quelques-unes :

  • Le 2 octobre 2015, M. le Conseiller Cosandey fait part de son inquiétude quant à la sécurité des enfants se rendant à l’école à pied.
  • Le 30 octobre 2015, suite à une visite du Pédibus, M. le Municipal Ghiringhelli confirme que la sécurité est problématique. Un plan de mobilité est évoqué.
  • Le 11 mars 2016, M. le Conseiller Cosandey s’appuie sur des photos pour illustrer les dangers sur le chemin de l’école ; les rues de la Chapelle et du Peintre Rouge sont également mentionnées comme problématiques. Mme la Conseillère Morattel souligne les dangers liés à la dépose des enfants aux alentours de l’école. M. le Conseiller Underwood demande à la Municipalité une liste détaillée des aménagements prévus pour favoriser la mobilité douce et endiguer le flot croissant de véhicules à moteur.
  • Le 7 octobre 2016, motion de M. le Conseiller Julien Croci-Torti demandant la mise en place d’une signalisation qui réglemente le stationnement et l’arrêt des véhicules aux abords du collège de Perrosalle. Suite à cette motion, une amélioration est constatée aux chemins de Magnenèche et du Collège.
  • Le 21 juin 2019, M. le Conseiller Underwood s’enquière des résultats relatifs à diverses mesures de vitesse et de fréquentation sur la commune. Plus de mille véhicules par jour sont enregistrés sur la seule route de la Distillerie. La vitesse mesurée est souvent trop élevée. M. le Municipal Chollet admet que des mesures devront être prises.
  • Le 11 octobre 2019, M. le Conseiller Sculati s’enquière de l’évolution du plan de circulation dans le bas du village. M. les Municipaux Chollet et Turrian répondent qu’une étude est en cours et que des changements interviendront suite aux travaux du collège.
  • Le 8 octobre 2020, M. le Conseiller Cosandey invite la Municipalité à étudier la possibilité d’installer des piquets flexibles à la route de la Distillerie (et ailleurs) pour améliorer la sécurité. En février puis en juin 2021, des poteaux sont placés le long de la Distillerie, améliorant le sentiment de sécurité pour les piétons.

L’Association des Parents d’Elèves a également partagé ces mêmes inquiétudes et évoqué un plan de mobilité scolaire dans le cadre du conseil d’établissement.

Malgré la sécurisation du carrefour du Lombard, la route de la Distillerie, empruntée chaque jour par des dizaines d’écoliers, est devenue une route de transit pour les entreprises et employés travaillant sur le haut de la commune.

La mise à l’enquête du rond-point de la Monnaie et de l’obligation de tourner à droite en bas de la Distillerie montre la volonté de la Municipalité de trouver des solutions à cette problématique. Cependant, nous pouvons constater que chaque interdiction ou restriction de circulation déplace le problème, comme à la rue de la Tour.

Actuellement, et ce malgré plusieurs tentatives de régulation du trafic, la sécurité sur le chemin de l’école n’est pas garantie.

Or, selon le rapport SINUS 2018 – BPA « Plus de la moitié des enfants grièvement blessés se déplaçaient à pied et près d’un quart à vélo. Le nombre d’accidents de cycle et celui de cyclomoteur croît à partir de 6 et de 13 ans respectivement. 34% des enfants de 14 ans grièvement accidentés le sont à cyclomoteur, 34% à vélo et 26% à pied.

80% des enfants grièvement ou mortellement blessés sont donc accidentés à vélo ou à pied, dont 40% sur le chemin de l’école. »

Le développement du complexe scolaire de Perrosalle est l’occasion de repenser la mobilité aux abords de l’école et par extension la circulation dans le bas du village en général.

Outre l’aspect sécuritaire, favoriser une mobilité douce apporte de nombreux effets bénéfiques tant pour les enfants que pour les adultes :

  • Se réapproprier l’espace public, permettre le développement de zones de rencontre
  • Intégrer l’activité physique à la vie quotidienne
  • Développer l’autonomie et l’entraide
  • Economiser de l’énergie, réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Améliorer la qualité de l’air aux abords de l’école
  • Diminuer la pollution sonore

Un examen complet de la situation à Ollon devrait permettre d’engager des modifications et améliorations significatives pour le bien-être et la sécurité de toutes et tous.

L’ATE a développé un Plan de mobilité scolaire qui a déjà été adopté par de nombreuses communes. Ce plan se déroule en 5 étapes. Il débute par une enquête auprès des usagers, qui conduit à un état des lieux de la situation. Suite à ce bilan, l’ATE formule une série de recommandations qui sont discutées avec les services concernés. Différentes actions de sensibilisation et de communication sont définies au début du projet et l’ATE propose un suivi de l’évolution et de la mise en œuvre des propositions. Ces 5 étapes se déroulent sur une période de 12 à 18 mois.

Motion
Afin de garantir la sécurité et promouvoir une mobilité douce auprès des jeunes générations, j’ai donc l’honneur de demander à la Municipalité de saisir l’opportunité de l’extension du complexe scolaire d’Ollon pour mandater un bureau compétent afin de réaliser et déployer un plan de mobilité scolaire en lien avec le collège de Perrosalle.  

Sources

https://www.mobilservice.ch/fr/cas-pratiques/plan-de-mobilite-scolaire-1681.html

%d blogueurs aiment cette page :